22 feb. 2013

C'EST VENDREDI!

Blagues technologiques






Qu'en pensez-vous? On est si accro au portable/GSM?

11 feb. 2013

LE CINÉMA

Voici quelques bande-annonces de films francophones!!

 


   



VOCABULAIRE: LE TRANSPORT

LE TRANSPORT


Quel est votre moyen de transport préféré?
Qu'est-ce que c'est le transport en commun?

  



 
 
 

VOCABULAIRE: LA MAISON

LA MAISON

Qu'est-ce que c'est une maison?
Qu'est-ce qu'on peut trouver dedans?








10 feb. 2013

ZAZ

Isabelle Geffroy, plus connue comme Zaz, est une chanteuse française très populaire, surtout chez les jeunes.
Son style est une mélange du jazz, de la variété française, du soul et de l'acoustique.

Elle est l'interprète du titre Je veux, issu de son premier album sorti en mai 2010. 


                                     




Après avoir écouté le clip, qu'est-ce que c'est...

- Un manoir?
- Des bijoux?
- Du personel?
- La joie?
- La bonne humeur?
- Le bonheur?

LE CARNAVAL

Liés généralement à la fête chrétienne de Mardi gras, les carnavals sont un type de fête où les habitants de la ville sortent déguisés (voire masqués ou bien maquillés) et se retrouvent pour chanter, danser, faire de la musique dans les rues, jeter des confettis, éventuellement autour d’une parade.
D'après le calendrier religieux, le carnaval débute à l'Épiphanie (le 6 janvier), date qui marque la fin des fêtes de Noël et s'arrête le mardi gras, veille du début de la période de carême.




Quelques carnavals célèbres: 

Le Carnaval de Binche

Le carnaval de Binche est un des plus anciens carnavals de Belgique. Il a été reconnu en 2003, par l'UNESCO comme chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité.
Les festivités se déroulent en deux parties: le carnaval proprement dit et l'avant-carnaval, temps des « soumonces ». 
Le carnaval commence 49 jours avant Pâques et les soumonces six semaines avant les trois «jours gras».
Le carnaval « de type binchois » se célèbre dans toute la Région du Centre, mais c'est à Binche qu'il demeure le plus codifié et le plus traditionnel. Les personnages principaux en sont les Gilles, qui dansent au son des airs traditionnels du carnaval et qui sont joués par une petite fanfare composée de cuivres, de tambours et d'une grosse caisse. 

Contrairement à leurs homologues des villages environnants, les Gilles binchois ne sortent que le Mardi-Gras et doivent respecter certaines coutumes (ne pas se déplacer sans l'accompagnement d'au minimum un joueur de tambour, ne pas s'assoir en public, ne jamais être saoul, être obligatoirement Binchois d'origine...).



Les autres personnages, qui forment les sociétés dites « de fantaisie », sont l'Arlequin (enfants de l'Athénée royal de la ville), le Paysan (enfants du Collège Notre-Dame de Bon secours), les Pierrots (enfants du Petit-Collège).
 Mardi Gras est l'apogée du carnaval. Tout commence dès l'aube (vers 4 heures du matin) avec le ramassage ou prise de gilles. Durant le cortège qu'a lieu après-midi, les participants offrent leurs oranges et les Gilles portent leur chapeau de plumes d’autruche. 

Les groupes continuent de déambuler dans les rues de la ville jusqu'au soir (vers 21 heures). Toutes les sociétés sont alors réunies pour le rondeau final sur la place. À la lumière des feux de Bengale, les ombres se projettent sur les murs de l'hôtel de ville, qui bientôt s'illuminera des lueurs du feu d'artifice grandiose. Les festivités s'achèvent alors avec l'embrasement de la devise de la ville, « PLVS OVLTRE »  (devise de Charles Quint, signifiant toujours plus loin)
Dans la ville, le cœur des Gilles continuera à battre au rythme des tambours mais les batteries doivent s'arrêter de jouer avant le lever du soleil, le matin du Mercredi des Cendres.


Le Carnaval de Nice
Le carnaval de Nice est le premier carnaval de France et l'un des plus célèbres du monde. Il se déroule chaque hiver à Nice durant deux semaines, et attire plusieurs centaines de milliers de spectateurs. Il constitue la fête emblématique du calendrier événementiel niçois.


Un événement très important pendant le carnaval est  la bataille de fleurs. Elle est le complément des caricatures et autres figures grotesques des corsi et se présente sous la forme d'une parade de vingt chars fleuris où de jeunes femmes et désormais jeunes hommes lancent des fleurs aux spectateurs. Des troupes musicales ou d’art de rue, venues des quatre coins du monde, prennent place entre les chars comme pour le corso carnavalesque.





2 feb. 2013

LES VERBES PRONOMINAUX

Un verbe pronominal est un verbe accompagné d’un des pronoms personnels (me, te, se, nous, vous, se)
Il ne remplaça pas une personne, un animal ou une chose mais le sujet.



La plupart des verbes peuvent s'employer de façon pronominale.
Les verbes pronominaux se composent d'un pronom personnel qui représent le sujet.

Il y a deux grandes sortes de verbes pronominaux:
  1. Les verbes réfléchis 
  2. Les verbes réciproques 

 Les VERBES RÉFLECHIS: 

  • Le sujet de l'action est aussi l'objet de l'action
  • Le pronom réfléchi est objet direct ou indirect
  • Le pronom réflechi se place devant le verbe et change avec les personnes
Ex. Tu te laves les mains, je me brosse les cheveux.
         
Les VERBES RÉCIPROQUES:

  • Deux ou plusieurs sujets agissent l'un sur l'autre
  •  Ils ne s'utilisent qu'au pluriel
  •  Il y a une idée d'échange
  •  Le pronom réfléchi est objet direct ou indirect 
 Ex. Pauline et Marie se téléphonent tous les jours.  Hier, elles se sont vues au cinéma.


Les Verbes Idiomatiques:
  • Certains verbes ne sont ni réfléchis ni réciproques.
  • Ils n'existent qu'à la forme pronominal
Ex. Je m'absente rarement de mon travail. (Le verbe absenter n'existe pas)
      Les animaux se méfient des humains. (Le verbe méfier n'existe pas)

Certains verbes pronominaux idiomatiques se forment avec la préposition de (se servir de, se tromper de, se souvenir de/que, s'apercevoir de/que, se plaindre de/que, se rendre compte de/que)
       
        


Attention!
"ME", "TE" et "SE" deviennent "M'", "T'" et "S'" (m', t' et s' apostrophés) devant une voyelle ou un H muet. 
Ex. Je m'appelle, tu t'habilles, il s'ennuie


Conjugaison des verbes pronominaux
 

Le pronom réfléchi fait partie du verbe, mais sa position peut varier dans la phrase:
  •  Au négatif: Ex. Mes tantes ne se parlent pas souvent. 
  • À un temps composé: Ex. Mes tantes ne se sont pas souvent parlé.
  • À l'impératif: Ex. Vous vous parlez?Ne vous parlez pas.
  • À l'interrogatif: Ex. Vous ne vous écoutez pas?
  • Avec des pronoms objets: Ex. Je me suis endormie sur le sofa. Je m'y suis endormie.




La Concordance des Temps

  • Lorsqu'un verbe pronominal s'emploie à l'infinitif, le pronom réfléchi s'accorde avec le sujet. Ex. Je veux me reposer, elles veulent s'amuser.
  •  Tous les verbes pronominaux, réfléchis, réciproques ou idiomatiques se conjuguent avec être au participe passé.   Les verbes réfléchis et réciproques font un accord du participe passé si l'objet direct précède le verbe: Ex.Vous vous êtes lavés.
            Vous vous êtes lavé les mains.
            Vous vous les êtes lavées.
 



   


LES EXPRESSIONS FIGÉES

Les expressions figées sont des suites de mots qu’on ne peut pas modifier. Le sens de ces expressions est généralement figuré. Ex. Je dois me lever tôt, car j'ai du pain sur la planche.
Dans cet exemple, j’ai du pain sur la planche prend un sens figuré pour signifier j'ai beaucoup de travail à effectuer.








Les caractéristiques de l’expression figée:

1. Les expressions figées peuvent être formées à partir d'un groupe de mots ou d'une phrase complète.

2. On ne peut pas interpréter une expression figée au pied de la lettre.


3. Il est impossible de modifier une expression figée, tant dans les mots choisis que dans la structure. Comme son nom l'indique, elle est figée et ne peut être changée.

4. Certaines sont liées aux régionalismes et ne sont utilisées qu’en France ou qu'au Québec. D’autres expressions sont employées dans toute la francophonie.



Quelques expressions figées:
Être armé jusqu’aux dents → disposer de beaucoup d’armes.

Couper les ponts → cesser toute relation avec quelqu’un.
Rester entre quatre murs → être enfermé dans une maison.
Mettre la charrue avant les bœufs → ne pas faire les choses dans le bon ordre.
Renvoyer aux calendes grecques → remettre quelque chose à une date qui n’arrivera jamais.
Couper le cheveu en quatre → se concentrer sur des détails sans importance.
Donner sa langue au chat → demander la réponse à une question, à une énigme.
Faire des châteux en Espagne → créer des plans, des projets ou des mécanismes qui n'aboutiront jamais. Quelque chose d'impossible ou d'irréalisable.






QUELQUES EXPRESSIONS TOUTES FAITES

Les expressions toutes faites sont des expressions stéréotypées, c'est à dire, des expressions qu'on utilise quotidiennement en français. 

Quelques exemples:
Ça y est ! : ¡ Ya está ! 
Dis, donc ! : ¡ Oye !, ¡ Oye tú ! 
Tant mieux ! : ¡ Tanto mejor ! , ¡ Mejor aún !
Tant pis ! : ¡ Tanto peor ! , ¡ Peor todavía ! 
Ça ne fait rien ! : ¡ No es nada !  
D'accord ! : De acuerdo, Vale
Ben, tiens ! : ¡ Hombre, claro ! 
Tu parles ! : ¡ Qué va ! 
Bien sûr ! : ¡ Claro !, ¡Por supuesto! 
Bien entendu ! : ¡ Por supuesto ! 
Oh là là ! : ¡ Madre mía ! ¡ Válgame ! 
Ca va pas, non ?! : ¡ Estás loco ! ¿Eres tonto o qué te pasa?
C'est pas possible ! : ¡ No puede ser !, ¡¿ Será posible ?!
À suivre : Continuará
J'en ai marre ! : ¡ Estoy harto !
J'en ai par-dessus la tête !: ¡ Estoy hasta la coronilla !
J'en peux plus ! : ¡ Ya no puedo más !
J'y suis !: "Lo cogí" ,  Lo entendí.
Je m'en fiche ! : ¡ No me importa!, ¡Me importa un bledo) !
Ça m'est égal : Me da igual 
J'y pense : Pienso en ello, no me olvido
J'y vais :Allá voy
J'en viens : De allá vengo
J'en parle : Hablo de eso
Je m'en vais : Me voy, me marcho
Je n'y crois pas !: ¡ No lo creo !
J'arrive ! : ¡ Ya voy !
La voilà!: ¡Aquí está!
Qui est à l'appareil ??? : ¿ Quién está al habla o con quien hablo ? (por teléfono)
Qui est-ce ?: ¿ Quién es ?
C'est moi ! : Soy yo.
Ça suffit ! : ¡ Basta ya !
Et alors ? : ¿ Y qué ?, ¿Entonces...?
Il n'en est pas question ! : ¡ Ni soñarlo !
Fous le camp ! : ¡ Lárgate !
Fous-moi la paix ! : ¡ Déjame en paz !
Au secours ! : ¡ Auxilio !
Eh ben, dis donc ! : ¡ Vaya, vaya, vaya ! , ¡ Conque ésas tenemos !

Ça, c'est la meilleure de l'année ! : ¡ Eso sí que es el colmo !
À d'autres ! : ¡ A otro perro con ese hueso !
Tu plaisantes ?! : ¡¿ Estás bromeando ?!
Il était temps ! : ¡ Ya era hora !

À la prochaine ! : ¡ Hasta la próxima !